La profession de magistrat

Aujourd’hui, il y a environ 8 300 magistrats en France.Les magistrats sont des fonctionnaires qui sont recruté par concours organisé par le ministère de la Justice.

UN MAGISTRAT

Le métier

Il y a existe en France deux catégories différentes de magistrats :

  • Les magistrats du siège : les juges

Les juges rendent la justice «assis». Ils ont pour fonction de trancher les conflits. Les magistrats du siège sont indépendants du pouvoir exécutif.

  • Les magistrat du parquet : les procureurs

Les procureurs font partie du « parquet » généralement appelé ministère public. Ces magistrats se lèvent et interviennent toujours debout.Les procureurs ne jugent pas, mais ils ont pour rôle la représentation et la défense des intérêts de la société. Les magistrats du parquet ne sont pas indépendants mais ils sont soumis à leur supérieur hiérarchique à la tête duquel se trouve le garde des sceaux.

Un magistrat peut exercer des diverses fonctions comme être juge d’instruction, juge des enfants, juge aux affaires familiales, juge de l’application des peines et  procureur…

Les qualités requises

Pour être magistrat, il faut tout d’abord être impartial et avoir le sens de l’équité. L’objectif premier d’un magistrat est la recherche constante de la vérité.

Les magistrats doivent aussi savoir travailler en équipe car la plupart des juridictions sont régies par le principe de collégialité.

Il faut avoir un sens de l’écoute et de la conciliation afin d’appliquer les solutions juridiques en vigueur.

L’accès à la profession

Pour devenir magistrat, il faut tout d’abord obtenir un niveau de Master 1 en droit (Bac + 4ans) ou du diplome de l’IEP (Institut d’Etudes politiques).

Ensuite, il faut réussir le concours de l’École nationale de la magistrature (ENM).Comme le barreau, le concours de l’ENM offre le droit à trois tentatives, il est ouvert aux étudiants qui ne sont pas âgés de plus de 31 ans.

La formation dispensée par l’ENM comprend un partie théorique et une partie pratique, elle a une durée de 31 mois.

Le concours de l’ENM est un des concours les plus difficiles de France, il est donc fortement conseillé de s’inscrite à l’IEJ (instituts d’études judiciaires) dépendant de votre faculté.

Commentaires